logo

Production d’énergie à travers la photosynthèse inverse

À l’école nous avons appris que le processus de la photosynthèse des plantes est le responsable de les faire grandir grâce au pouvoir du soleil. Maintenant, un groupe de scientifiques de l’Université de Copenhague a découvert que l’opération contraire, connue comme photosynthèse inverse, peut nous offrir une nouvelle source d’énergie très efficace.

Tel qu’expliqué, si les végétaux utilisent l’énergie du soleil pour grandir pendant la photosynthèse, au cours du processus inverse, ils l’utilisent pour obtenir l’effet contraire, c’est-à-dire, pour disparaitre. Cela implique une nouvelle utilisation du soleil pour décomposer les matériaux qui, appliquée à l’extraction chimique à partir de la biomasse, peut résulter très utile.

Le principal avantage est que le soleil serait la seule source naturelle nécessaire, ce qui baisserait les coûts et permettrait une production plus simple. Si, jusqu’à la date, pour obtenir des hydrocarbures des matières végétales décomposées il fallait attendre des millions d’années ou bien provoquer des réactions au moyen d’énergies complémentaires, maintenant, le soleil et la photosynthèse inverse peuvent suffire.

Dans les deux types de photosynthèse, la même molécule intervient : combinée avec une enzyme spécifique,la chlorophylle, également capable de casser les structures moléculaires des plantes et générer de nouveaux produits chimiques applicables dans les industries chimique et énergétique.

Le fait de contrôler ce processus impliquerait la possibilité de générer de l’énergie à partir des végétaux, plastiques et polymères, à des températures très basses et d’une manière rapide et moins polluante. Encore une fois, le soleil se situe comme la source naturelle la plus puissante pour générer de l’énergie dans un avenir de plus en plus proche.

Source : La Razón

Leave a reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.