logo

Neuf pays atteignent la révolution des énergies renouvelables avant 2020

12 années se sont écoulées depuis la conférence dans laquelle l’Europe a fixé un objectif clair pour 2020, du point de vue des énergies renouvelables.À Bonn, en Juin 2004, le Parlement européen a conseillé qu’une fois cette date atteinte, ces dernières devaient constituer 20 % de la consommation totale d’énergie.Il s’agissait d’un effort commun qui a scellé un engagement pour réduire l’impact environnemental, dans lequel les spécificités énergétiques de chaque État ont été envisagées.

Plus tard, en mars 2007, le Conseil européen a approuvé à Bruxelles un plan énergétique obligatoire pour réduire de 20 % les émissions de dioxyde de carbone et qui laissait entre les mains de chaque État membre la décision de faire appel ou pas à l’énergie nucléaire.Par ailleurs, un engagement a été établi pour atteindre un quota minimum de 10 % de biocarburants dans la consommation totale d’essence et gasoil de transport.

Aujourd’hui, en 2016, neuf pays européens impliqués dans ce défi nécessaire ont déjà atteint leurs « objectifs verts ».Heureusement, les énergies renouvelables gagnent du terrain face aux polluants et même si l’Europe n’est pas le fer de lance des pays engagés envers le climat comme c’est le cas de la Chine (Qui représente 36 % du total des renouvelables dans le monde), ces nations sont à la tête dans la courses des énergies propres du Vieux continent.

La Suède, la Bulgarie et l’Estonie ont été les premiers à atteindre 20 %, cela fait trois ans.
La Lituanie s’est incorporée en 2014 et l’année dernière la Finlande, la Croatie, la Roumanie, l’Italie et la République Tchèque s’unissaient également à la déjà connue comme la « révolution des renouvelables ».

Parmi ces pays mieux placés, la Suède est sans aucun doute le plus appliqué.
Cependant, c’est celui qui génère le plus d’énergie propre (50 % au total), dépassant largement la moyenne de l’UE, qui est de 16 %.La clé de son succès se trouve dans l’industrie hydroélectrique.

Malgré les bons résultats des pays mentionnés, la réalité est que le temps du défi de l’Europe avec les énergies renouvelables se sera bientôt écoulé.De notre côté, Eiffage Energía poursuit son engagement envers l’énergie éolienne et solaire, avec la certitude de pouvoir encore construire un monde plus durable.

Source : Expansión

Leave a reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.