logo

Le changement horaire n’implique pas une économie d’énergie

Novembre arrive et avec lui le changement d’heure. Un des principaux arguments pour ce changement horaire est l’hypothétique économie d’énergie générée. Le fait de nous réveiller la nuit pour, en théorie, profiter d’un après-midi avec plus d’heures de lumière ne semble produire aucune économie considérable.

Ce fait est soutenu par une étude élaborée en Australie. Cette dernière démontre que la demande énergétique augmente le matin, compensant ainsi la théorique réduction de la demande nocturne.

L’éclairage public en est un bon exemple. Le matin, les lampadaires s’éteignent plus tôt mais le soir, elles éclairer bien avant. En ce qui concerne le secteur industriel, la mesure du changement horaire ne produit aucun effet. De ce fait, quel que soit le fuseau horaire, l’éclairage dans les usines provient toujours d’une source artificielle.

À l’échelle domestique, le changement des ampoules constitue une grande influence. Le passage des ampoules incandescentes à d’autres plus efficaces a réduit la consommation énergétique. Cela fait que la demande énergétique dans le domaine domestique ait subi une diminution, faisant pratiquement insignifiante la théorique économie produite par le changement horaire.

Mais le secteur énergétique n’est pas le seul qui entre en jeu dans le retard de la montre. Au niveau professionnel, ce changement influe également. D’un côté, l’horaire d’hiver a été conçu pour que les salariés se réveillent une fois que la journée a commencé de l’autre côté de la fenêtre. Cependant, cela implique qu’au moment de quitter le travail, il fait nuit et ces derniers ne peuvent pas profiter de quelques heures de lumière naturelle dans des parcs et jardins de retour chez-eux.

Cela est un fait à considérer pour les plus jeunes. Le fait de les priver de la lumière les après-midis, limite la permanence et le jeu à l’extérieur, augmentant la demande de contenus dans des dispositifs mobiles ou de télévision.

Un autre aspect remis en question avec le  changement horaire est notre corps. Le fait de changer les cycles du sommeil de notre organisme peut être une tâche qui met des semaines à s’adapter, influant directement sur notre repos et, de ce fait, sur notre santé et notre rendement professionnel.

 Source : Xataka / La Vanguardia

Leave a reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.